Calculatrice d'épargne

Une stratégie axée sur le placement régulier de petites sommes, et ce, sur plusieurs années, constitue une façon judicieuse et sans douleur de s'enrichir.

Cette calculatrice démontre les résultats que peut produire cette stratégie.

 

Foire aux questions

Somme de départ

Total des sommes disponibles pour investissement ou montant épargné au début de la période.

Années

Votre horizon de placement, en années.

Taux de rendement

Le taux de rendement annuel pour ce placement. Le taux de rendement réel dépend en grande partie du type de placement que vous choisissez. Par exemple, depuis les trente dernières années, le taux moyen de rendement annuel de la Bourse de Toronto est de 6,9 % approximativement et le rendement d'un compte bancaire est de 2 % ou moins. Il est important de se souvenir que les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs. Les investissements à un haut taux de rendement projeté sont plus à risque et volatils et pourraient engendrer une perte en capital.

Intérêts composés

Intérêts qui produisent à leur tour à la fin d'une période de placement de nouveaux intérêts. Cette calculatrice permet de calculer la fréquence à laquelle les intérêts ou les revenus de vos placements s'ajouteront à votre avoir. Plus cette fréquence est élevée, plus les gains cumulés augmentent rapidement. Dans le cas d'un placement en actions ou dans un fonds commun de placement, vous devriez sélectionner « Composé annuellement ». Dans le cas d'un compte d'épargne ou d'un dépôt à terme, toute fréquence est possible, selon le type de placements choisi. Consultez votre conseiller pour en savoir davantage.

Cotisations additionnelles

La somme que vous prévoyez investir périodiquement. Aux fins du calcul, on présume que les cotisations sont faites au début de chaque période.

Fréquence des cotisations

La fréquence à laquelle vous cotisez dans votre compte. Vous pouvez choisir des cotisations hebdomadaires, aux deux semaines, mensuelles, trimestrielles et annuelles. Aux fins du calcul, on présume que les cotisations sont faites au début de chaque période.