• Accueil
  • Accès investisseurs
  • English
  • Choix de pub
Imprimer Courriel Bookmark and SharePartager

Vous investissez pour assurer votre avenir financier et celui de votre descendance. C’est dans le but de vous aider à atteindre cet objectif que nous avons conçu notre centre de ressources. Vous y trouverez toute l’information dont vous avez besoin sur les programmes d’épargne canadiens en vue de la retraite, soit le REER et le CELI.

CELI REER
Âge minimal Seuls les résidents canadiens de 18 ans ou plus qui ont un numéro d’assurance sociale peuvent ouvrir un CELI. Tout résident canadien ayant gagné un revenu admissible l’année précédente et possédant un numéro d’assurance sociale peut établir un REER.
Âge maximal Il n’y a pas d’âge maximal pour cotiser. Seuls les résidents canadiens de 18 ans ou plus qui ont un numéro d’assurance sociale peuvent ouvrir un CELI. Un particulier peut verser des cotisations jusqu’au 31 décembre de l’année au cours de laquelle il atteint l’âge de 71 ans, date à laquelle les fonds doivent avoir été transférés dans un Fonds enregistré de revenu de retraite FERR.
Cotisations Les cotisations ne sont pas déductibles d’impôt. Les cotisations donnent lieu à une déduction fiscale.
La cotisation maximale s’élève à 5 500 $ par année. Ce plafond est indexé au taux d’inflation. Le montant indexé est arrondi au multiple de 500 $ le plus près. Le maximum annuel est le moindre de 18 % du revenu gagné en 2014 et de 24 270 $ (plus les droits de cotisation inutilisés des années précédentes).
Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment. Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment.
Retraits Les retraits ne sont pas imposables. Les retraits sont imposables.
Il n’y a aucune obligation d’effectuer des retraits. Le REER doit être converti en fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) avant la fin de l’année où le titulaire atteint l’âge de 71 ans. Le FERR prévoit un versement minimal annuel dont le montant varie selon l’âge.
Les retraits n’étant pas ajoutés au revenu, ils n’ont pas d’incidence sur les prestations fédérales comme la Sécurité de la vieillesse ou l’assurance-emploi. Les prestations fédérales comme la Sécurité de la vieillesse ou l’assurance-emploi pourraient diminuer, car les retraits d’un REER sont considérés comme un revenu.
Dans certains cas, les montants retirés peuvent s’ajouter au plafond de cotisation de l’année suivante. Les montants retirés ne s’ajoutent pas au plafond de cotisation de l’année suivante.